Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vert-le-grand-nature-environnement-officiel
  • : Nos pôles d’intérêts sont d'ordre environementaux, décharges, usine d'incinération, gaz de schiste principalement car nous sommes directement concernés, et d'une manière générale tout ce qui touche à la nature et au bien vivre.
  • Contact

Recherche

30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 10:45

Depuis plus de deux ans une concertation s'est engagée entre l'Etat, les collectivités régionales, départementales et locales, les associations, sur l'avenir de la base 217 où était implantée le CEV ( Centre d'Essai en Vol ).

 

Les terrains libérés sur les 4 communes de Brétigny sur Orge, Le Plessis-Pâté, Leudeville et Vert-le-Grand, devaient permettre de revitaliser ce secteur de l'Essonne.

 

Parmi les projets présentés, celui de la SAFER et de la Chambre d'Agriculture de Maraîchage bio qui recueillait de la part de tous les interlocuteurs un très bon accueil, car très bien ficelé et répondant à une demande réelle en Ile-de-France.

 

Une conférence de Presse, organisée en décembre 2010 montrait l'unanimité des associations locales sur ce projet, le seul de ce type en Ile-de-France où manque cruellement des possibilités de maraîchage bio.

 

Quelle n'a pas été la surprise des associations d'apprendre à la dernière réunion du Comité du Site qui s'est tenu en Préfecture de l'Essonne le 6 Juin 2010, que ce projet était abandonné.

 

Devant l'insistance des associations, un groupe de travail a été créé pour traiter de cette question au sein du Comité du site. Mais, qui y participera et quel sera son poids face aux projets d'urbanisation ?

 

Nulle doute que les associations de l'Essonne et de toute l'Ile de France vont faire entendre leur voix pour dénoncer ce renoncement de l'Etat qui est en complète contradiction avec les accords de Grenelle et qu'on espère momentané !

 

Les riverains du plateau agricole de Vert-le-Grand, quand à eux, s'organisent pour que les projets proposés par l'état et les collectivités locales ne dénaturent pas ce territoire à vocation agricole depuis toujours.

 

Et si ce territoire pouvait être protégé sous l'appellation " Coeur de l'Essonne Verte ", ne serait-ce pas une bonne initiative ?

 

En 2009, cette proposition avait été bien accueillie par Michel AUBOIN, Secrétaire Général de la Préfecture de l'Essonne, quand celui-ci avait reçu les associations riveraines pendant plus d'une heure et demie.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0