Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vert-le-grand-nature-environnement-officiel
  • : Nos pôles d’intérêts sont d'ordre environementaux, décharges, usine d'incinération, gaz de schiste principalement car nous sommes directement concernés, et d'une manière générale tout ce qui touche à la nature et au bien vivre.
  • Contact

Recherche

21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 10:23

La composition du  bureau de VLGNE, suite à l'assemblée ordinaire du 24 Mai 2008, a été reçue par la Préfecture de l'Essonne le 26 Août 2009, soit 15 mois après. Le Chef de Service des associations en a accusé réception le 4 septembre 2009.

 

Malgré les affirmations de Denis MAZODIER, aucun procès-verbal de cette AG ordinaire du 24 Mai 2008 n'a été adressé en Préfecture ou même en Mairie de Vert-le-Grand, ce qui a été vérifié par deux membres de l'association quand il s'est agit de savoir, en Novembre 2010, qui faisait vraiment partie du Conseil d'administration de VLGNE, alors que 34 adhérents sur 37 ne lui faisaient plus confiance.

 

En Octobre 2010, des adhérents ont demandé à consulter le registre des Assemblées et celui des Conseils d'administration mais cela a été refusé par Denis MAZODIER, car tout simplement il n'avait donné aucune instruction pour qu'ils soient tenus à jour.

 

Les archives tenues par Jean-Paul VERCAMBRE pendant presque 20 ans n'ont jamais été transmises à Edith BARRIERE Secrétaire entre Mai 2008 et Septembre 2010.

 

les questions à se poser :

Pourquoi ces manquements et ce goût du secret ?

Denis MAZODIER avait-il la capacité à Présider une association Loi de 1901 ?

Pourquoi n'a-t-il pas respecteé la Loi de 1901 et les statuts de l'Association ?  

 

prochain chapitre 4 : Y a-t-il eu appels de cotisations en 2009 et 2010 sous la Présidence de Denis MAZODIER ?

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2011 1 20 /06 /juin /2011 09:00

A la suite de l'AG de VLGNE du 24 Mai 2008, il a été procédé à l'élection du bureau :

 

Denis MAZODIER était Président.

Nathalie CLEMENT était Trésorière.

Edith BARRIERE était Secrétaire.

 

Y a t-il eu des réunions du bureau ? on ne sait pas, et en tout cas personne n'en a la trace !

 

Récemment interrogée, Edith BARRIERE n'a aucune archive entre 2008 et 2010, tout simplement car c'est Denis MAZODIER qui a rédigé toutes les correspondances, tous les compte-rendus des réunions du Conseil d'Administration. Elle n'a jamais eu de documents originaux ou de doubles à classer pour constituer des archives de l'association. Denis MAZODIER faisant office de Secrétaire à sa place, pour mieux contrôler l'association.

 

Edith BARRIERE a démissionné de son poste le 29 septembre 2010  lors d'un Conseil d'Administration et remplacée par Jean-Paul VERCAMBRE. Ce dernier, proche de Denis MAZODIER,  refuse de transmettre les archives d'avant 2008 alors qu'il a été auparavant Secrétaire de l'Association pendant presque 20 ans ! Quel beau souci de continuité !

 

Nathalie CLEMENT s'est vue confier la comptabilité de VLGNE, autrefois gérée très consciencieusement par Roland DUBOSQ pendant de très nombreuses années. Mais ce n'est que début 2010, 22 mois après l'AG du 24 Mai 2008, que Denis MAZODIER a fait le nécessaire pour qu'elle soit habilitée auprès de la Poste de VLG pour gérer le CCP de VLGNE.

Cerise sur le gâteau, tous les relevés de la Banque Postale de 2008 à 2010 ne lui ont jamais été transmis par Denis MAZODIER. Singulière façon de partager la gestion d' une association pour un Président !

 

Nathalie CLEMENT a démissionné de son poste le 29 Septembre 2010 et a été remplacée par Jean-Yves POUTIERS.

 

Lors de la seule réunion du bureau qui a eu lieu le 25 Octobre 2010 entre Denis MAZODIER, Jean-Paul VERCAMBRE et Jean-Yves POUTIERS, le Président a refusé au nouveau trésorier d'inscrire plusieurs sujets à l'ordre du jour de la réunion du Conseil d'administration du 30 Octobre 2010.  Quel bel exemple de démocratie au sein d'une association !

 

les questions à se poser :

- pourquoi le Président de VLGNE de 2008 à 2008 n'a-t-il pas travaillé régulièrement avec les membres du bureau  ?

- pourquoi les archives de cette période sont quasiment inexistantes ?

- pourquoi les rares documents disponibles sont seulement signés par le Président ?

 

prochain chapitre 3 : Quelles ont été les formalités administratives sous la Présidence de Denis MAZODIER ?

Partager cet article
Repost0
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 15:42

En 2007,  Thierry SOBRECASES, Président de VLGNE, ne pouvait continuer à assumer cette fonction pour raison professionnelle. Il demanda donc à Jean-Yves POUTIERS de lui succéder. Ce dernier, adhérent depuis la fin des années 80 et ancien Vice-Président, lui répondit que cela lui était difficile car il avait perdu complètement l'audition et qu'il lui fallait attendre que l'implant cochléaire récemment gréffé lui fasse faire des progrès pour qu'il soit capable d'animer les réunions de l'association.

 

En 2008, Thierry SOBRECASES est revenu à la charge et Jean-Yves POUTIERS, ayant récupéré sa capacité d'audition, accepta de lui succéder car personne ne se présentait.

 

Après les élections municipales, une assemblée générale ordinaire de VLGNE devait avoir lieu au printemps avec pour objectif principal de procéder à l'élection d'un nouveau Conseil d'Administration qui élirait ensuite un nouveau bureau. Mais, Denis MAZODIER, qui n'avait jamais été adhérent est venu voir Jean-Yves POUTIERS à son domicile pour lui dire :

" il ne faut pas que tu sois le prochain Président de VLGNE, tu n'es pas assez représentatif à Vert-le-Grand. J'étais encore récemment Premier-Adjoint à la Mairie de VLG et tête de liste aux élections et il faut que je sois Président de VLGNE, et toi, tu seras Vice-Président ... " . Jean-Yves POUTIERS n'y trouva pas d'inconvénient à l'époque, car il n'avait jamais cherché à briguer ce poste.

 

Thierry SOBRECASES, quelques semaines plus tard convoqua une AG ordinaire le samedi 24 Mai 2008 à l'auberge foyer-rural de Vert-le-Grand. Denis MAZODIER fut élu Président d'un nouveau Conseil d'Administration dans lequel ne figurait même pas Jean-Yves POUTIERS, absent ce jour là de Vert-le-Grand. Comme quoi les promesses n'engagent que ceux qui les reçoivent. Son adhésion réglée par un billet de 10 € remis à Thierry SOBRECASES n'étant même pas comptabilisée. Aucun compte-rendu de cette AG ordinaire n'a été transmis aux adhérents jusqu'à début 2011, et ce n'est pas faute de l'avoir réclamé, oralement, par e-mail et par lettres recommandées ! Personne, à part Denis MAZODIER, n'a eu pendant deux ans et demi ce document précisant qui avait été élu au Conseil d'administration ce jour là !

 

les questions à se poser :

- Pourquoi Denis MAZODIER a-t-il voulu devenir Président de VLGNE et a-t-il écarté Jean-Yves POUTIERS ?

- Pourquoi ces promesses non-tenues ?

- Pourquoi le compte-rendu de cette AG n'a-t-il jamais été communiqué avant janvier 2011 ?

 

prochain chapitre 2 : Quel était le bureau de VLGNE sous la Présidence de Denis MAZODIER ?

Partager cet article
Repost0
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 17:08

photos diverses avant juin 2011 698photos diverses avant juin 2011 662-copie-1photos diverses avant juin 2011 648photos diverses avant juin 2011 646photos diverses avant juin 2011 644-copie-1photos diverses avant juin 2011 640photos diverses avant juin 2011 639
 photos diverses avant juin 2011 635

Partager cet article
Repost0
14 juin 2011 2 14 /06 /juin /2011 15:55

 

Savez-vous que Denis MAZODIER a été Elu président de Vert-le-Grand Nature Environnement suite à une AG du 24 Mai 2008, alors qu'on ne l'avait jamais vu au sein de cette association depuis sa création en 1971 ?

 

Savez-vous que Denis Mazodier a refusé d'organiser une AG en 2009 et en 2010 et que 34 adhérents ( sur 37 ) de Vert-le-Grand Nature environnement ne lui faisant plus confiance,  lui demandaient sa démission depuis octobre 2010 ?

 

Savez-vous qu'il n'a fait aucun appel de cotisations en 2009 et en 2010, et qu'il a mis entre 6 et 9 mois à remettre en banque les chèques des adhérents qui attendaient une assemblée générale en 2010 ?

 

Savez-vous que la demande de subvention 2010 qu'il a déposée ( en retard )  à la Mairie de Vert-le-Grand était remplie de sa main sur la base de chiffres faux, sans concertation avec les membres du bureau ? Elle a été pourtant accordée ! 

 

Savez-vous que le quitus n'a pas été accordé au rapport moral qu'il a présenté lors de l'AG de VLGNE du 20 Janvier 2011, convoquée par les adhérents de Vert-le-Grand, ce qui en dit long sur sa Présidence ?

 

Savez-vous que sa demande de renouvellement de cotisation à VLGNE lui a été refusée lors d'une délibération du Conseil d'administration de cette association.

 

Savez-vous que Denis MAZODIER était salarié de la SEMARDEL, comme chargé de mission ? Connaissez vous précisément cette mission ?

 

Savez vous qu'il y avait conflit d'intérets entre sa fonction de Président de Vert-le-Grand Nature Environnement et son emploi salarié par la SEMARDEL qui gère le traitements des déchets sur l'ECOSITE de Vert-le-Grand, ce qui l'a contraint à démissionner ?   

  

 

Jean-Yves Poutiers.

Président de Vert-le-Grand Nature Environnement

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 15:36

 

  Machefers d'incinération

     

Communiqué de presse de France Nature Environnement

Mercredi 8 juin 2011

 

   

Le scandale bien enfoui des mâchefers d’incinération : quand l’Etat prendra-t-il ses responsabilités ?

Une nouvelle réglementation relative aux mâchefers d’incinération d’ordures ménagères est en passe d’être adoptée. Elle exprime bien plus la complaisance de l’Etat à l’égard d’une filière peu vertueuse, mais puissante, qu’un réel souci des intérêts de l’environnement. Réaction de France Nature Environnement (FNE) et du Centre national d’information indépendante sur les déchets (Cniid).

La dispersion de déchets toxiques dans l’environnement : un scandale qui n’a que trop duré

Lorsque des déchets sont incinérés, ils engendrent des résidus d’épuration des fumées, hautement toxiques, ainsi que des cendres lourdes. Ces cendres représentent environ 25% du tonnage traité et concentrent une bonne part des

polluants présents dans les déchets incinérés. Appelés mâchefers, ces résidus sontdonc des déchets qui peuvent être dangereux.

Depuis 1994, une simple circulaire permet, sur la base de tests de dangerosité très insuffisants, de « valoriser » la plupart d’entre eux en sous-couches routières, l’équivalent de plus de deux millions de tonnes de résidus pollués. Ces déchets se retrouvent ensuite dispersés dans la nature, sans suivi, ni souci des impacts qu’ils peuvent avoir sur le milieu naturel. Etant trop polluants, ils ne seraient pas acceptés en décharge pour déchets inertes. Comment est-il possible alors de les laisser se répandre dans l’environnement ?

En Haute-Savoie, une affaire récente de remblaiement délictueux de carrière, avec des mâchefers dits « valorisables », révèle des teneurs en dioxines dans les eaux souterraines 226 fois supérieures au seuil de potabilité.  

Mâchefers : l’été réglementaire s’annonce chaud

Le Grenelle de l’environnement avait conduit à la création d’un « Groupe Mâchefers » qui devait pallier « dans la transparence » cette carence réglementaire sur le fondement d’études environnementales. Mais lesdites études n’ont pas été réalisées et la feuille de route du Groupe Mâchefers a été abandonnée. Dans un contexte qui manque de transparence, trois textes sont en cours de finalisation : une réglementation relative aux critères d’identification des mâchefers « non valorisables » que la loi rectificative de finances de décembre 2010 exonère de TGAP (taxe

générale sur les activités polluantes), une réglementation au titre des installations classées et enfin un guide technique à destination des professionnels des travaux publics. Ainsi après 17 ans d’inertie, l’utilisation des mâchefers en technique routière va enfin être encadrée. Malheureusement, les textes annoncés ne sont pas à la

hauteur des enjeux.

FNE et le Cniid demandent une évaluation fiable de la toxicité des mâchefers   

La nouvelle réglementation ne doit pas se contenter de fixer des seuils sur la base de tests de laboratoire qui ont le « mérite » de permettre aux filières industrielles en place de ne pas être inquiétées. Selon Pénélope Vincent-Sweet, pilote du réseau déchets de FNE :  

« Nous craignons que la nouvelle réglementation ait pour principal souci de garantir la position hégémonique de l’incinération au détriment des exigences de protection du milieu naturel et de la santé publique ».     Selon Sébastien Lapeyre, directeur du Cniid, 

  « La vérité sur les impacts des importantes quantités de résidus pollués engendrés par la filière incinération ne doit pas être une nouvelle fois enfouie. »     

 France Nature Environnement et le Cniid demandent :

• la prise en compte des flux totaux de polluants susceptibles d’être déversés ensuite dans l’environnement, et pas seulement les concentrations,

la reconnaissance de la dangerosité de certains mâchefers,

• des études indépendantes relatives aux impacts environnementaux,

• des études d’impact, au cas par cas, préalables à toute dispersion des mâchefers dans le milieu naturel.

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 19:50

En cette année 2011, pour célébrer les 40 ans de notre association crée le 3 décembre 1971 sous l'appellation initiale de COMITE DE DEFENSE DE LA NATURE, nous avons l'intention de vous inviter au 1er GRAND RALLYE VERT qui se déroulera toute une journée dans la commune de VERT LE GRAND.

 

Il aura lieu pendant la journée du Dimanche 18 Septembre 2011, lors de la Fête du patrimoine.

 

Les grandvertoises et les grandvertoises de toutes générations seront invités à partir toute une journée à la découverte concrète des aspects environnementaux du village à préserver et à promouvoir.

 

A raison de 4 étapes le matin et 4 étapes l'après midi parcourues en vélo ou à pied ( au choix ) cette balade sera prétexte à découvrir, en prenant son temps, la richesse et la diversité de l'environnement  naturel du territoire de Vert-le-Grand : les chemins, les bois, les champs, le rû de misery, la Mare du guichet, les espaces verts aménagés ...

 

Une présentation de la faune et de la faune sea faite et une invitation à confectionner un herbier sera la prélude à un inventaire cruellement manquant pour une meilleur connaisance de notre patrimoine naturel à préserver.

 

A chaque étape, une animation sera faite sur les grandes questions qui animent l'action de notre association depuis 40 ans  : la gestion des déchets, la qualité de l'eau, la biodiversité, la circulation automobile, les nuisances aériennes, la propreté et les graffitis, les ondes électromagnétiques émises par les antennes téléphoniques, l'avenir urbanistique du village, l'avenir du plateau de Vert le Grand, la santé des riverains face aux diverses nuisances et pollutions etc ...

 

Le midi un repas champêtre sera pris en commun avec une ambiance musicale. Un gâteau d'anniversaire sera partagé pour fêter les 40 ans de notre association.

 

Tous les participants seront invités à prendre des photos qui seront publiées sur ce blog.

 

Ce sera une journée riche en découvertes et en convivialité, ouverte à toutes les générations.

 

Nous avons un devoir de transmettre notre cadre de vie à nos enfants et petits enfants et à leur ouvrir les yeux sur les menaces qui pèsent sur lui de plus en plus chaque jour si l'on ne reste pas mobilisé concret et lucide.

 

Chaque année ce Grand Rallye Vert sera organisé.  

 

Coordinateur de ce GRAND RALLYE VERT : Jean-Yves POUTIERS 39 rue des Noues jy.poutiers@free.fr

 

vous pouvez commencer à vous inscrire : VLGNE -  Boite Postale 8 - 91810 VERT LE GRAND ou sur notre blog  :

vert-le-grand-nature-environnement-officiel.over-blog.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 18:44

Ceci est un début de chronologie de la composition du Bureau du Comité de Défense de la Nature de Vert-le-Grand depuis sa création le 3 Décembre 1971, devenu Vert-le-Grand Nature Environnement à partir de février 1999. (Parution au JO du 13 mars 1999).

(Nous essayerons de compléter au fil de nos recherches dans les archives)

 

AG constitutive du 3 décembre 1971

Président Fondateur : André BESSIERE

Vice Présidente : Micheline TRAPPIEZ

Trésorier : Marie-Antoinette CHAMBRET

Trésorier adjoint : Thérèse ROUSSEAU

Secrétaire : Jacques VOLLMER

Secrétaire Adjoint : Bernard TURC

 

AG ordinaire du ...............................

Président : Georges BILLAT

Vice-Président :

Trésorier :

Secrétaire :

 

AG ordinaire du ...............................

Président : Aimé PALISSE

Vice-Président :

Trésorier :

Secrétaire :

 

AG ordinaire du 19 Octobre 1989

Président : Bernard CORNELIS

Vice-Président : Ginette LEDOUR

Trésorier : Roland DUBOSQ

Secrétaire : Jean-Paul VERCAMBRE

Secrétaire-Adjointe : Françoise LORBACH

 

AG ordinaire du 5 Juin 1992

Président : Maurice LEDOUR

Vice-Président : Jean-Yves POUTIERS

Trésorier : Roland DUBOSQ

Secrétaire : Jean-Paul VERCAMBRE

Membre : Bernard DUMAS

 

AG ordinaire du 25 Juin 1998

Président : Maurice LEDOUR

Vice-Président : Jean-Yves POUTIERS

Trésorier : Roland DUBOSQ

Secrétaire : Jean-Paul VERCAMBRE

Membre : Bernard DUMAS

Membre : Serge BARRAUD

 

AG ordinaire du 5 Mars 2003

Président : Thierry SOBRECASES

Vice-Président : Maurice LEDOUR

Trésorier : Roland DUBOSQ

Secrétaire : Jean-Paul VERCAMBRE

Membre : Bernard DUMAS

Membre : Serge BARRAUD

 

AG ordinaire du 24 Mai 2008   ( 24 adhérents )

 Président : Denis MAZODIER

Trésorier : Nathalie CLEMENT

Secrétaire : Edith BARRIERE

Président d'Honneur : Maurice LEDOUR

 

CA du 29 Septembre 2010    ( 12 adhérents )

Président : Denis MAZODIER

Trésorier : Jean-Yves POUTIERS

Secrétaire : Jean-Paul VERCAMBRE

Président d'Honneur : Maurice LEDOUR

 

AG ordinaire du 20 Janvier 2011    ( 37 adhérents )

Président : Jean-Yves POUTIERS

Vice-Président : Roland DUBOSQ

Trésorier : Serge BARRAUD

Trésorière adjointe : Nathalie CLEMENT

Secrétaire : Corine FERGANT

Secrétaire Adjointe : Laure JANVIER

Président d'Honneur : Maurice LEDOUR

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 13:50

LES GRANDS DOSSIERS ENVIRONNEMENTAUX à VERT-LE-GRAND  suivis par les membres de notre association sont les suivants :

 

DECHETS :

Depuis l'ouverture de la première décharge sur MONTAUBERT en 1962, puis sur BRAZEUX et la construction de l'usine d'incinération des ordures ménéagères ( CITD ) , la surveillance de l'écosite a été LA préoccupation principale du Comité de défense de la nature puis de Vert-le-Grand-Nature-Environnement. Le comité s'est d'ailleurs constitué le 3 décembre 1971 en réaction contre l'implantation de la décharge de MONTAUBERT, il y a maintenant 40 ans.

La population, au fil des années,  s'est mobilisée pour faire entendre sa voix en signant des pétitions, en manifestant sur le site ou à Evry devant la Préfecture, en interpellant les élus et les pouvoirs publics, en répondant aux enquêtes publiques, en organisant des réunions d'information, en distribuant des tracts etc ...

Il y a toujours eu un refus quasi unanime des riverains de l'ouverture et de l'agrandissement des décharges sur le territoire de Vert-le-Grand, mais l'Etat a toujours passé outre et imposé ses décisions.

On nous avait promis de rendre le site de MONTAUBERT à la population en l'an 2000 ... mais cela fait déjà 11 ans et la promesse est oubliée.

L'usine d'incinération a été acceptée avec la promesse qu'il n'y aurait plus de décharge, mais les promesses n'engagent, comme dit le proverbe, que ceux qui les entendent ! 

Un projet d'agrandissement sur le site du MONT-MALE est prévu pour 2014 car la décharge de BRAZEUX arrive à saturation. Nulle doute que la population de Vert-le-Grand va se mobiliser une fois de plus.

Des réunions régulières sont organisées au sein de la CLIS comme l'impose la réglementation.

 

responsables au sein de VLGNE : Maurice LEDOUR, Serge BARRAUD

nos interlocuteurs : la SEMARDEL ( société d'économie mixte ), le SIREDOM, la Municipalité de VLG, la Préfecture ...

 

EAU :

Le village est traversé par le rû de MISERY qui se jette dans l'Essonne au niveau d'ECHARCON. Régulièrement pollué, il fait, parait-il, l'objet d'une étroite surveillance et d'un entretien régulier, mais sans doute pas assez  !

Une station d'épuration moderne vient d'être décidée par la Municipalité de VERT-le-GRAND car l'actuelle n'étant plus aux normes depuis de nombreuses années, les marais de l'Essonne dans lesquels se jette le rû est sévèrement pollué.

L'eau du robinet autrefois avait une saveur, un goût incomparable, est maintenant polluée par un trop plein de chlore. Que faut-il en penser ?

 

responsables au sein de VLGNE : Michel BURCKEL, Serge BARRAUD, Stéphane HUET

nos interlocuteurs : le SIARCE, la Municipalité de VLG, la Préfecture, VEOLIA ...

 

URBANISME :

Comme association locale de défense de l'environnement, nous avons la volonté de participer à l'élaboration du nouveau PLU de Vert-le-Grand comme l'exige la loi. Actuellement en 2011, aucun membre de notre association, qui a 40 ans d'existence, ne fait partie de la commission municipale d'urbanisme.

Dans ce projet de PLU, il faudrait toutefois respecter l'environnement actuel de notre village et écouter réellement les aspirations des habitants.

 

responsables au sein de VLGNE : Stéphane HUET, Jean-Yves POUTIERS

interlocuteurs : Municipalité de Vert-le-Grand, Urbanistes, Préfecture ...

 

CIRCULATION :

Depuis des années nous nous battons contre l'insécurité et la pollution dues à la traversée de Vert-le-Grand par des véhicules aux heures de pointe le matin, les nuisances sonores provenant de la déviation et pour la création de pistes cyclables pour aller de Vert-le-Grand à Bondoufle, Echarcon, Vert le Petit, Leudeville et Brétigny ...

Nous avons des propositions à faire pour la sécurité de tous et principalement des enfants et des promeneurs

 

responsable au sein de VLGNE : Bernard DUMAS, Stéphane HUET

interlocuteurs : Municipalité de Vert-le-Grand, CCVE, DDE ...

 

BIODIVERSITE :

La Mare du Guichet traversée par le rû de MISERY était un espace naturel sensible accueillant une faune et une flore depuis plus de 2 siècles. Canards, poules d'eau, oiseaux divers comme les martin-pêcheurs, écureuils ont disparu et seuls quelques poissons  et batraciens peinent à survivre dans cet espace qui a perdu sa nature sauvage lié au caractère villageois de notre commune. Aucun oiseau ne peut nicher au bord de l'eau ou sur l'eau.

Les buttes de MONTAUBERT et de BRAZEUX et leurs alentours autrefois habitées par de nombreux animaux sauvages prisés par les promeneurs et les chasseurs sont maintenant colonisées par toutes sortes d'oiseaux prédateurs attirés par les déchets.

Aucun inventaire de la faune et de la Flore n'a jamais été fait consciencieusement. Le travail nous attend !

 

responsables au sein de VLGNE : Bernard DUMAS, Jean-Yves POUTIERS ...

interlocuteurs : Conseil Général de l'Essonne, Municipalité de Vert-le-Grand, ...

 

ANTENNES TELEPHONIQUES :

Sous l'impulsion de Thierry SOBRECASES autrefois Président de VLGNE, nous nous sommes mobilisés pour que les antennes relais de téléphonie mobile ne soient pas installées à proximité de l'école de la Croix-boissée ou dans le clocher de l'Eglise St Germain de Vert-le-Grand.

Il nous faut rester vigilant car on découvre maintenant dans les grands médias que l'usage des téléphones portables pourrait favoriser le cancer, ce qui était déjà connu il y a plusieurs années par les associations comme la nôtre. 

 

responsables au sein de VLGNE : Ghislaine BARRAUD, Thierry SOBRECASES

interlocuteurs : Municipalité de Vert-le-Grand, Opérateurs de téléphonie mobile ...

 

AVENIR DE LA BASE 217 :

Depuis plus de 3 ans nous nous interrogeons sur l'avenir des terrains laissés vacant par le départ du CEV sur la Base 217 sur 4 communes, Brétigny-sur-Orge, Le Plessis-Pâté, Leudeville et Vert-le-Grand. 

Pour être associé à une concertation sur l'avenir de la Base 217, nous soutenons le projet que le territoire du Plateau Agricole de Vert-le-grand soit classé " terroire protégé " comme celui du " triangle vert " en Essonne. Cela pourrait s'appeler le " COEUR DE L'ESSONNE VERTE "

 

responsables au sein de VLGNE : Maurice LEDOUR, Jean-Yves POUTIERS

interlocuteurs : Préfecture de l'Essonne, Ministères, APPACE 91, Collectif des Riverains du CEV.

 

PROPRETE - GRAFFITIS :

Au fil des années, peut-être à cause de la proximité des décharges d'ordures, on trouve sur tout le territoire de la commune des déchets un peu partout : le long des rues, sur les chemins, dans les bois, dans le rû, aux entrées du village. Beaucoup de gens prennent notre village pour un dépotoir à pied ou en voiture, malgré les poubelles installées ici et là par les municipalités successives. Il faudrait se mobiliser pour faire respecter notre cadre de vie.

 

Depuis quelques années, les grafitis, grafs et tags envahissent sournoisement l'espace public et privé. Murs, panneaux de signalisations, transformateurs électriques, jeux pour enfants, bancs, installations sportives, portails sont touchés !

Actuellement au nombre de plus de 200, en cours de recensement photographique par notre association,  ces inscriptions trahissent un manque de respect du patrimoine public et privé. Il faut rester vigilant . Ce problème devrait faire l'objet d'une concertation avec toutes les personnes concernées.

La publication d' un texte extrêmement grossier et d'une photo dans notre bulletin d'information LA FEUILLE VERTE le 26 mars 2011 a eu un effet bénéfique : le mur à l'entrée du clos Saint-Pierre a été repeint. Le reste va-t-il suivre ?

 

responsables au sein de VLGNE : Bernard TURC, Jean-Yves POUTIERS

interlocuteurs : la Municipalité de Vert-le-grand, tous les habitants et ceux qui traversent notre village ...

 

NUISANCES AERIENNES :

 

Depuis l'an 2000, VLGNE s'est mobilisé contre le projet de couloir aérien au dessus du centre-essonne et notamment de Vert-le-Grand. Cela a donné lieu à une mobilisation très forte de la population de notre village sous forme de pétitions, manifestations à ORLY et à PARIS, référendum, réunions publiques en coordination avec le FORUM CONTRE LES NUISANCES AERIENNES créé par un grandvertois, Jean-Yves POUTIERS. La vigilance est toujours d'actualité pour que l'altitude des avions à l'aterrissage d'ORLY face à l'ouest soit maintenue à plus de 2000 mètres au dessus de Brétigny sur Orge, Vert-le-Grand et Evry.

 

responsables au sein de VLGNE : Stéphane HUET, Jean-Yves POUTIERS ...

interlocuteurs : DGAC, Ministère des Transports, CCE d'ORLY, UFCNA ... Forum contre les Nuisances Aériennes

 

SANTE A VLG :

Nous nous interrogeons sur l'évolution de la santé des grandvertoises et des grandvertois confrontés aux principales pollutions environnementales ... Nous aimerions bien qu'une étude épidémiologique soit effectuée par des chercheurs de l'INSERM dans toutes les communes riveraines des décharges et de l'usine d'incinération de Vert-le-Grand.   

Qu'en est-il de la qualité de l'air, de l'eau, des nappes phréatiques, de l'environnement sonore le long de la déviation etc ... ?

 

responsables au sein de VLGNE : Roland DUBOSCQ, Jean-Yves POUTIERS

interlocuteurs : AIRPARIF, BRUITPARIF, INSERM, Prefecture, Ministères de l'Environnement, de la Santé  ...  

 

Si la qualité de vie vous intéresse, et que vous souhaitez nous aider dans la défense de la nature et de l'environnement de Vert-le-Grand , vous pouvez rejoindre ces différents groupes de travail, dans la continuité de ce qui est fait depuis 1971. A ce jour nous avons été plus de 120 adhérents au fil des années.  Merci

 

Voici les adresses et courriels des Responsables de ces groupes de travail :

 

Serge BARRAUD                 8 ter rue Montgravé           sergebarraud5@orange.fr  

Ghislaine BARRAUD          8 ter rue Montgravé           sergebarraud5@orange.fr

Michel BURCKEL              18 rue des Botteaux            mburckel2@orange.fr

Roland DUBOSQ                 2 rue Montgravé                 roland.dubosq@orange.fr

Bernard DUMAS                 48 rue de la Poste               bernette.dumas@wanadoo.fr

Stéphane HUET                 13 ruedes Botteaux             steph-huet@wanadoo.fr

Maurice LEDOUR              15 rue Saint-Pierre

Jean-Yves POUTIERS      39 rue des noues                 jy.poutiers@free.fr     

Thierry SOBRECASES        3 rue des Sablons             sobrecat@club-internet.fr

Bernard TURC                   24 rue Montgravé                  bernard-turc@wanadoo.fr

 

  

 

 

Partager cet article
Repost0
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 09:41

En cette année 2011, le " COMITE DE DEFENSE DE LA NATURE " devenu " Vert-le-Grand-Nature-Environnement " fêtera ses 40 ans.

 

En effet, c'est le vendredi 3 décembre 1971 qu'est née notre association grandvertoise à l'initiative  de quelques habitants inquiets de la création et du développement de la décharge de Montaubert depuis 1962.

 

Lors de l'Assemblée générale constitutive, tenue en réunion publique dans la salle de la Mairie de Vert-le-Grand, fut donc créé le COMITE DE DEFENSE DE LA NATURE DE VERT LE GRAND.

 

Voici les fondateurs responsables du 1er Bureau du Comité  :

André BESSIERE - 23 domaine du Guichet ( Président )

Micheline TRAPPIEZ -  1 rue des Herses ( 1ère Vice-Présidente )

Jean JARRY - 3 domaine du Guichet ( 2ème Vice-Président )

Jacques VOLMER - 53 domaine du Guichet  ( Secrétaire )

Bernard TURC - 44 domaine du Guichet ( Secrétaire-adjoint ) - encore adhérent en 2011

Marie-Antoinette CHAMBET - 24 rue Saint-Pierre ( Trésorière )

Thérèse ROUSSEAU - 26 rue des Herses ( Trésorière-adjointe )

Aimé PALISSE - 9 rue des Ecoles -  (Responsable de l'information )

Jean JARRY - 3 domaine du Guichet  -  ( Délégué aux audiences )

Maurice LEDOUR - 5 rue Saint-Pierre - ( Délégué aux audiences ) - Président d'honneur en 2011

 

Les autres membres du conseil d'administration étaient :

Pierre CORTI - 84 domaine du Guichet

Yves MARTI - 7 place de la Mairie

Georges MORIN - 28 rue de la Croix-boissée

Jacques PAILLARD - 6 domaine du Guichet

Yvon PARQUET - 29 domaine du Guichet

Pierre SATONNET - 31 rue Montgravé - encore adhérent en 2011

Gérard SOGERE - 29 rue des Herses - encore adhérent en 2011

 

Dans son premier bulletin d'information le Comité faisait le point sur ses activités depuis sa constitution :

- Mise au point de ses statuts et déclaration légale en Préfecture, conformément à la loi de 1901 sur les Associations.

- Pétition faite dans le village par les membres du Comité. Signatures recueillies : 470, soit 78,3 % de la population adulte de la Commune.

Il rendait compte des audiences accordées par les différentes autorités responsables :

le Jeudi 9 décembre 71

- à 9h30, chez M. le Directeur Départemental de l'action sanitaire et sociale de l'Essonne, cité des tarterêts à Corbeil : remise des pétitions et discussion sur le problème.

- à 11h30, chez M. le Conseiller Général du Canton de Mennecy ( M. J.J. ROBERT ) : remise des pétitions, discussion.

- à 15h30, chez M. le Ministre de l'Environnement, 2 rue Royale à Paris : remise des pétitions et discussion pendant une heure avec M. Pierre EYDOUX, chef de cabinet de M. Pierre POUJADE.

le lundi 20 décembre 71

- à 15h, chez M. le Préfet de l'Essonne à Evry, remise d'un mémorandum sur l'affaire du dépôt d'ordures de Montaubert. Remise des pétitions et discussion.

le mercredi 22 décembre 71

- à 18h, chez M. le Maire de Juvisy, Président du Syndicat Intercommunal des ordures ménagères. Le Comité a particulièrement insisté pour que le Syndicat demande aux pouvoirs publics la construction d'une usine d'incinération dans les plus brefs délais, dans la partie Nord du département.

 

Le Comité a également demandé récemment une audience à :

1 - M. Michel BOSCHER, Député de la Circonscription et Conseiller Général.

2 - M. Louis NAMY, Sénateur de l'Essonne et Conseiller Général.

Il est précisé : " nous attendons une réponse ".

En conclusion, toutes les autorités responsables, qu'elles soient élues ou administratives, auront été prévenues de notre hostilité au projet d'extension de la décharge. Du haut en bas de la hiérarchie, aucune dérobade n'est possible.

le bulletin d'information se terminait par  " RESTONS VIGILANTS et UNIS "   Le Comité.

 

En 2011, nous rendrons hommage à ces hommes et ces femmes qui ont eu le courage d'interpeler les élus et l'administration qui depuis près de 50 ans on transformé VERT-LE GRAND en " Poubelle de l'Essonne " au grand mépris de ses habitants ( et des riverains des communes limitrophes ) en se parjurant maintes fois qu'il n'y aurait plus de décharge à Vert le Grand si on acceptait une usine d'ordures ménagères. En Mai 2011, la SEMARDEL nous a annoncé qu'il était prévu un aggrandissement de la décharge sur le site " le Mont-Mâle " en 2014.

 

En 2011, Vert-le-Grand Nature Environnement se réveille et a besoin de" sang neuf " afin de continuer à lutter contre la dégradation de la nature et de l'environnement de notre village où le site dédié aux ordures est bientôt aussi vaste que le bourg.

Les lieux naturels de Montaubert et de Brazeux, autrefois accessibles à la promenade et à la chasse, devenus des montagnes d'ordures, sont maintenant le cadre d'un ballet incessant de camions et automobiles ... et malgré les promesses, ce n'est pas demain que cela va s'arrêter ! 

 

Jean-Yves Poutiers - Président de Vert-le-Grand Nature Environnement.

 

 

 

Partager cet article
Repost0