Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de vert-le-grand-nature-environnement-officiel
  • : Nos pôles d’intérêts sont d'ordre environementaux, décharges, usine d'incinération, gaz de schiste principalement car nous sommes directement concernés, et d'une manière générale tout ce qui touche à la nature et au bien vivre.
  • Contact

Recherche

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 08:35

Qu'est-ce qu'un cahier de doléances ?

C'est un registre sur lequel tout citoyen peut écrire des remarques, des souhaits à l'intention de ceux qui ont l'autorité publique.

 

Pourquoi l'association Vert-le-Grand Nature Environnement ouvre-t-elle un cahier de doléances ?

Parce qu'en matière de défense de la nature et de l'environnement sur notre commune ou sur le plateau de Vert-le-Grand, il y a beaucoup de remarques à faire et de souhaits à exprimer. Comme nous sommes dans un pays " soi-disant " démocratique, nous voulons permettre à chaque citoyen de s'exprimer en permanence alors que pas grand chose n'est fait dans notre commune pour connaitre ce que pense la population tout au long de l'année. Notre association, qui a 40 ans d'existence,  n'est même pas acceptée pour l'instant,  par le Maire de Vert-le-Grand dans la commission urbanisme qui élabore le nouveau PLU !

 

Quelles doléances ?

Ces remarques ou souhaits pourront se faire sur tout ce qui touche à la Nature et à l'environnement : 

- la nature : le rû de Misery, la mare du guichet, les arbres, les fleurs sauvages, la gestion des haies, les espaces naturels sensibles, les oiseaux, les animaux sauvages, les insectes, les animaux prédateurs, les animaux utiles et nuisibles, les cultures, les bois, la forêt, les chemins, les espaces verts ... 

- l'environnement : l'urbanisation, la circulation routière, la gestion de l'eau, la protection du paysage, la gestion des déchets en décharges contrôlées,  les décharges sauvages, l'usine d'incinération, le bruit, la pollution atmosphérique, la pollution chimique, la circulation aérienne, la lutte contre les graffitis, les emballages et déchets jetés sur la voie publique, les circulations douces, la pollution publicitaire, l'encombrement des boîtes aux lettres, les mauvaises odeurs, l'écoulement des eaux de pluie, les antennes-relais de téléphonie mobile ... 

 

Cette liste n'est pas limitative et vous trouverez certainement, au fil du temps, matière à vous indigner,  et suggestions à nous adresser pour que l'on transmette à qui de droit !

 

A qui s'adresse ce cahier de doléances ?

Bien sûr aux élus :

- des collectivités publiques : Municipalité de Vert-le-Grand, Communauté des Communes du Val-d'Essonne, Conseil Général, Conseil Régional, Assemblée Nationale, Sénat,  voire même Communauté Européenne.

- aux responsables de de l'Etat : Sous-préfecture, Préfecture, Ministères.

- aux organismes publics et privés chargés de la gestion de la nature et de l'environnement : Airparif, Bruitparif, Natureparif, Ordif,  Acnusa ...

 

Que fera Vert-le Grand Nature Environnement ?

Notre association publiera ces doléances sur le présent blog et les transmettra aux différents responsables et élus ayant le pouvoir d'examiner ces doléances et de prendre les décisions concrètes qui s'imposent pour préserver la nature et l'environnement de notre village.

 

Comment rédiger ces doléances ?

Tout simplement en rédigeant un commentaire sur notre blog qui sera repris dans la rubrique :  cahier des doléances

Vous pouvez le faire anonymement ou préciser votre Nom et votre adresse et si vous souhaitez que cette doléance soit signée ou reste anonyme.

 

Quel sera le suivi de ces doléances ?

Vert-le-Grand Nature Environnement est une association Loi de 1901, crée le 3 décembre 1971 ( sous le nom initial de Comité de Défense de la Nature ) qui repose sur l'engagement de ses adhérents fort nombreux depuis 40 ans et en liaison avec d'autres associations environnementales oeuvrant dans tous les domaines à l'échelon local,

départemental, régional ou national. 

Il existe des groupes de travail au sein de VLGNE qui travaillent sur les principaux dossiers actuels : déchets, eau, urbanisme, circulation, biodiversité, antennes téléphoniques, avenir de la base 217, propreté, graffitis, nuisances aériennes, santé etc ...

Leurs responsables et membres transmettront et suivront ces doléances ( remarques et souhaits )  aux autorités compétentes et aux associations spécialisées afin qu'elles soient prises en compte, ce qui est le libre exercice des contre-pouvoirs dans notre société démocratique.

VLGNE, dont c'est la vocation de défendre la nature et l'environnement, lors des réunions de son Conseil d'Administration prendra les délibérations qui s'imposent pour qu'il y ait des suites concrètes à ces doléances et communiquera sur ce blog des actions entreprises et des résultats obtenus.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 19:15

L'avenir du village passe en grande partie par les décisions prises en matière d'urbanisme par les membres du Conseil Municipal de Vert-le-Grand.

 

Il nous semblait logique que dans la concertation qui s'est engagée sur le nouveau P.L.U (plan Local d'Ubanisme) notre association soit associée aux réflexions de la commission d'urbanisme.

 

Lors de notre première réunion du Conseil d'administration de VLGNE, une délibération a été votée que Stéphane HUET soit notre délégué à la Commission urbanisme de Vert le Grand.

 

Un courrier a été fait à Monsieur le Maire mais celui-ci ne veut pas en entendre parler et nous écrit que VLGNE n'est pas agréée " environnement ". Ceci est vrai car personne ne l'a jamais demandé à la Préfecture de l'Essonne.  Nous avons écrit à Monsieur le Préfet qui nous a envoyé les formulaires à remplir.

 

On peut s'étonner que Denis MAZODIER, précédent Président de notre association, qui parait-il a beaucoup de compétences dans ce domaine, n'ait pas effectué les formalités pour que notre association soit agréée. Peut-être parce qu'il avait réussi à être mandaté par l'association départementale Essonne Nature Environnement, elle-même agréée, pour faire partie de la commission urbanisme. Pourquoi n'a-t-il pas fait prendre de délibération aux membres du CA pour effectuer les démarches ? est-ce parce qu'il n'avait pas fait d'AG ordinaires en 2009 et 2010, et pas donné les instructions pour que les comptes de l'association soient tenus à jour, ou tout simplement parce qu'il ne voulait pas qu'un membre de notre association représente VLGNE à la commission urbanisme  ?

 

Nous allons faire la démarche pour que VLGNE soit agréée, car quand même, notre association a 40 ans d'existence et a acquis une longue expérience et une connaissance des grands dossiers environnementaux depuis 1971 ...

 

Le code de l'urbanisme fait obligation aux Maires d'engager une concertation la plus large possible avec les habitants de leur commune et notamment des associations locales pour tout nouveau P.L.U ou pour toute modification du P.L.U. Nous verrons bien dans l'avenir la suite qui sera donnée à notre demande de participer réellement à cette concertation au sein de la commission urbanisme de Vert-le-Grand.

 

Une réunion publique a eu lieu au printemps, au cours de laquelle le projet de nouveau P.L.U. a été présenté à la population. Le moins qu'on puisse dire c'est que les experts, qui ont présenté ce projet ont relevé beaucoup d'incohérences dans l'urbanisation de Vert-le-Grand depuis pas mal d'années. Cette triste constatation n'est-elle pas due au fait que la population et les associations grandvertoises n'ont pas été associées étroitement au décisions qui ont été prises par l'équipe municipale au sein de la commission urbanisme ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 08:58

La biodiversité, c'est quoi ?

Si on " décortique " ce mot c'est la diversité du vivant et plus précisément de la faune et de la flore.

 

Pourquoi faire donc un inventaire de la biodiversité à Vert-le-Grand ?

Cela n'a jamais été fait. Tout simplement pour connaitre et préserver la réalité de ce qui nous entoure surtout dans tous les espaces naturels publics de notre village, car si l'on n'y prend pas garde, toute la vie sauvage disparaitra petit à petit, car l'urbanisation la détruit chaque année un peu plus. Cette biodiversité était là avant nous, et nous devons la transmettre aux générations futures de Vert-le-Grand qui a toujours été un village rural.

 

Où faire cet inventaire ?

Dans tous les espaces publics et privés, les champs, les bois, les prairies, les parcs, les chemins, les buttes, la mare du guichet, le rû de misery, les jardins, les potagers ... où vivent des centaines d'espèces animales et végétales.

 

Est-ce urgent ?

Bien sûr et voici un exemple : la grande tempête de décembre 1999 a fait tomber de nombreux arbres à la mare du Guichet qui était devenu au fil des ans un espace naturel sauvage. Depuis, 60 % des arbres ont disparu et l'espace a été  aménagé et ressemble beaucoup plus au parc d'une ville qu'à celui d'un village. De nombreuses espèces sauvages ont disparu. Ecureuils, Martin-pêcheurs, canards " col-vert ", libellules, sans compter fleurs sauvages, arbustes fruitiers etc ... Les poules d'eau semblent revenir cette année mais sont très craintives car les alentours de la mare, de plus en plus fréquentés, ne sont plus sauvages du tout.

Cette biodiversité fait partie de notre patrimoine et il est urgent d'en prendre conscience pour la protéger. C'est le rôle de notre association environnementale de le proposer.

 

Du respect pour la Faune et la Flore ?

Bien sur, car certains êtres humains n'ont aucune conscience de la valeur de la vie sauvage qui était là bien avant eux. Chaque semaine, toujours dans la mare du Guichet, on voit des enfants et des adultes lancer des cailloux ou des branches d'arbres sur les poissons ou les poules d'eau. On se demande pourquoi. Est-ce par désoeuvrement, par bétise, par manque d'éducation, par absence de sensibilisation au respect de la vie sauvage ?

 

La biodiversité animale c'est quoi ?

- ce sont les oiseaux extrêmement nombreux à Vert-le Grand : moineaux, merles, étourneaux, pic-verts, pic-épèches, grives musiciennes, sitelles, rouge-gorges, pigeons, pies, tourterelles, mésanges, coucous, canards, poules d'eau, hérons, chouettes, hulottes, hirondelles, martinets, pinsons, fauvettes, martin-pêcheurs  ...

- ce sont les mammifères : hérissons, loirs, lapins,  lièvres, taupes, écureuils, chauve-souris ... 

- ce sont les insectes : fourmis, carabes, abeilles, papillons, bourdons, mille-pattes, coccinelles  ...

- ce sont les poissons : carpes, gardons ...

- ce sont les amphibiens et batraciens : tortues, grenouilles, crapauds, salamandres, tritons ...

- ce sont les gastéropodes : escargots ...

etc ...

 

La biodiversité végétale, c'est quoi ?

- les arbres : aulnes, frenes, maronniers, acacias, ormes, chênes, merisiers, noyers, arbres de judée, saules, tilleuls  ...

- les arbres et arbustes fruitiers : cerisiers, pommiers, pruniers, poiriers, mirabelliers, framboisiers ... 

- les arbustes : noisetiers, sureaux, lauriers, buis, sorbiers, fusains, lilas ...

- les haies : églantiers, muriers ...

- les fleurs sauvages : coquelicot, gentiane, chardon, jonquille, marguerite, digitale, aubépine, myosotis, houx  .. 

- les fleurs cultivées : rosiers, soucis, oeillets, cosmos, hortensias, renoncules, anémones, iris, clématites  ... 

- les mauvaises herbes : pissenlit, liseron, folle avoine, euphorbe, ortie, souci, bourrache ...

- les champignons : bolets, cèpes, rosé des prés lactaires, langue de boeuf, coulemelle  ...

 

Pourquoi protéger cette biodiversité ?

Parce que nous cotoyons tous les jours ces " êtres vivants " . C'est notre nature " ordinaire " qui fait le charme de notre cadre de vie et de notre environnement rural au coeur du plateau de Vert-le-Grand. Si nous n'y prenons pas garde ils disparaitront.

 

Cett biodiversité sert-elle à quelque chose ?

Bien sûr, chaque être vivant s'inscrit dans un ensemble où animaux utiles  traquent les animaux nuisibles, dans un contexte de " chaîne alimentaire ". Il y a de nombreuses interactions entre les espèces animales et végétales  et si l'on détruit certaines espèces, d'autres disparaissent ou pullulent  tout simplement. Les oiseaux insectivores qui se nourissent de mouches ou les crapauds qui mangent les larves de moustiques en sont de bons exemples.

 

Comment et quand faire cet inventaire ?

Vert-le-Grand Nature Environnement se propose de commencer à réaliser cet inventaire dès 2011. Les modalités pratiques seront communiquées dans le prochains mois mais vous pouvez vous y associer dès maintenant.  

 

En quoi consistera cet inventaire ?

Ce seront des observations sur le terrain, par les grandvertois eux-même, dans les espaces publics et privés.

Ce seront des textes et des photographies publiées sur le blog de Vert-le-Grand Nature Environnement et sur d'autres supports papiers ou informatiques.

 

Comment favoriser cette biodiversité :

En plantant des arbres, des arbustes, des haies, en créant des mares. Il faut préserver et créer des habitats car les bêtes et les plantes ne peuvent vivre qu'au sein d'un milieu qui leur conviennent. Plus la végétation est variée, plus la faune sera riche.

 

Comment pourrait-on sensibiliser les grandvertois à cette biodiversité ?

Par des expositions, publications et conférences sur la biodiversité à Vert-le-Grand, au fil des ans.

Par des promenades dans le village commentées par des spécialistes de la biodiversité.

Par des panneaux installés à divers endroits du village pour expliquer en quoi consiste cette biodiversité.

Par des interventions auprès des enfants des écoles, car c'est dès le plus jeune âge qu'il faut respecter cette biodiversité.

Par des dossiers envoyés aux organismes qui oeuvrent pour la préservation de la diversité ( Natureparif ... )

Par des actions ou des événements organisés avec la population grandvertoise de toutes générations pour mieux connaitre, inventorier, préserver et promouvoir cette biodiversité.

Par la participation à des événements organisés à l'échelon national, en toutes saisons.

 

Vous pouvez laisser un commentaire à cet article et prendre contact avec le groupe biodiversité de VLGNE :

 

Bernard Dumas : 48 rue de la Poste 91810 Vert-le-Grand           tél : 01 64 56 00 75       bernette.dumas@wanadoo.fr

Jean-Yves Poutiers : 39 rue des Noues 91810 Vert-le-Grand    tél :01 64 56 05 81        jy.poutiers@free.fr

Vert-le Grand Nature Environnement :    Boite Postale 8    91810 VERT LE GRAND

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 19:01

Ces dernières années ont été installés à deux entrées de Vert-le-Grand deux radars pour informer les automobilistes à quelle  vitesse roulent-ils dans une zône limitée à 30 Km / heure.

 

C'est une très bonne initiative car Vert-le-Grand est un village peuplé de nombreux enfants assez insouciants et toutes les mesures prises pour les protéger d'un accident de la circulation sont les bienvenues.

 

La plupart des automobilistes lèvent le pied pour respecter la limitation de vitesse et donc le résultat est plus qu'encourageant et bénéfique !

 

Une petite suggestion quand même serait que les panneaux d'avertissement de limitation de vitesse à 30 Km/h soient plus visibles, placés plus bas, d'une taille supérieure et bien dégagés  de la végétation.

 

Malheureusement, quelques automobilistes se moquent éperduement de cette limitation de vitesse et nous en sommes témoins chaque jour. Cette minorité met en péril la tranquillité et la sécurité des grandvertois de tous âges aussi bien du côté de la Croix-boissée que de celui du Guichet.

 

Ne faudrait-il pas un jour en installer un aussi sur la route venant de Leudeville, car ici aussi la vitesse est parfois impressionnante à hauteur du poney-club de plus en plus fréquenté ? 

 

Le coût de cette installation n'est-elle pas ridicule en comparaison d'une vie sacrifiée ?

 

 

 

Partager cet article
Repost0
5 juillet 2011 2 05 /07 /juillet /2011 14:58

Voici la publication de la lettre recommandée que vous avez adressée à JYP. Nous la publions intégralement, pour prendre les lecteurs de ce blog à témoins, car cette lettre n'apporte rien de nouveau aux questions posées dans le chapitre 9.

 

lettre recommandée N° A 045 984 47152 avec Accusé de Réception adressée à Jean-Yves POUTIERS Président de Vert-le-Grand-Nature Environnement, Directeur de Publication du Blog " Vert-le-Grand Nature Environnement officiel 39 rue des Noues 91810 Vert-le-Grand "

 

Essonne Nature Environnement

UNION DEPARTEMENTALE DES ASSOCIATIONS DE DEFENSE DE LA NATURE DE L'ESSONNE

 

Epinay-sur Orge, le 1er Juillet 2011

 

Monsieur le Président,

 

J'ai pris connaissance du " Chapitre 9 " du blog de " Vert le Grand Nature Environnement officiel " publié le 27 Juin 2011  et intitulé " la cotisation de VLGNE à ENE a-t-elle été payée sous la présidence de Denis MAZODIER ? ".

 

Je vous confirme ce que j'ai déjà eu l'occasion de vous préciser par deux fois : à savoir que l'association que vous présidez était à jour de ses cotisations 2009 et 2010 auprès de notre Fédération.

 

D'autre part, en ce qui concerne l'Assemblée générale ordinaire du 9 avril 2011 - à laquelle vous avez assisté, je vous confirme à nouveau, ce qui a été indiqué lors de cette réunion : à savoir que l'article 7 des statuts adoptés lors de l'Assemblée générale extraordinaire du même jour stipule qu'une asociation ne peut compter plus d'un membre au Conseil d'administration de la Fédération.

 

En conséquence et compte-tenu des affirmations inexactes que vous avez publiées dans votre blog sous le titre " chapitre 9 ", je vous demande, par la présente - en même lieu et place et en mêmes caractères que l'article incriminé - au titre du droit de réponse réglementé par l'article 6 de la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique qui stipule que : " Toute personne nommée ou désignée dans un service de communication au public en ligne dispose d'un droit de réponse, sans préjudice des demandes de correction ou de suppression du message qu'elle peut adresser au service. "

 

Veuillez agréer, Monsieur le Président, mes salutations distinguées

 

Le Secrétaire Général  

Henri LAMY

Copie : JFG Networks - 1 avenue Jean Rieux - 91500 TOULOUSE

 

Téléphone : 01 69 09 02 99 - 14 rue de la terrasse - 91360 Epinay sur Orge - Télécopie 01 69 09 04 29

ASSOCIATION LOI DE 1901 AGREE PAR LEPREFET DE L'ESSONNE ARRETE n° 78-4554 DU 4 SEPTEMBRE 1978

Le courrier doit être adressé à Monsieur le Président - ENE - 14 rue de la terrasse - 91360 Epinay sur Orge

Siret 785 165 630 00035 APE 9499Z            www.ene91.fr             adnessonne@orange.fr

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Commentaires :

 

1 - Cela fait plaisir, 8 mois plus tardde recevoir par écrit  une réponse ( extrêmement incomplète ) à 8 questions posées par écrit par Jean-Yves POUTIERS à Henri LAMY le 10 novembre 2010, au siège même d'ENE. 

 

Voici ci-dessous, le texte de cette lettre manuscrite remise en main propre à Henri LAMY trésorier de ENE le 10 Nov 2010, car ce dernier à l'époque affirmait oralement que les cotisations de VLGNE à ENE étaient payées sans vouloir donner plus de précisions. Faut-il publier aussi une copie scannée de cette lettre ?

 

ENE

14 rue des Terrasses

91 EPINAY SUR ORGE

 

Je soussigné Jean-Yves POUTIERS, Trésorier de VERT-LE-GRAND NATURE-ENVIRONNEMENT, association Loi de 1901, ayant son siège à Mairie de Vert Le Grand 91810

 

1 - demande confirmation que VLGNE a réglé sa cotisation à ENE pour 2009 et 2010 ?

2 - A quelle date précise : ........................................... ?

3 - Quel moyen de paiement ? : liquide ? chèque ou CCP ? virement ?

4 - Sur quel compte bancaire ? . VLGNE    . Denis MAZODIER ?    . autre ?

5 - Pouvez vous m'adresser une attestation de paiement de ces cotisations pour 2009 et 2010 puisque je suis trésorier ?

6 - Pouvez-vous m'adresser les statuts d'ENE ?

7 - Pouvez-vous m'adresser la liste des adhérents à jour de leur cotisation en 2010 ?

8 - Pouvez-vous m'adresser les compte-rendus des AG ordinaires de 2008 + 2009 ?

 

Merci de me faire parvenir ces éléments à mon domicile

Jean-Yves POUTIERS 39 rue des Noues 91810 VERT LE GRAND 01 64 56 05 81 jy.poutiers@free.fr

 

pour l'accusé reception par Henri LAMY figurent : 

- le cachet : ESSONNE NATURE ENVIRONNEMENT 14 rue de la Terrase 91360 EPINAY SUR ORGE

Tél. 01 69 09 02 99 - Fax 01 69 09 04 29 adnessonne@orange.fr

- la mention de la main d'Henri LAMY " Reçu le 10/11/2010 sa signature Secrétaire général "

 

Dans votre lettre, vous précisez " votre association est à jour de ses cotisations " mais nous ne trouvons pas de trace de délibération de VLGNE de régler les cotisations à ENE en 2009 et 2010, et malheureusement nous n'avons pas non plus de talon de chèque ou de débit de notre CCP attestant de ce ou ces paiements. Ces " paiements de cotisations " n'ont pas été non plus comptabilisés dans le rapport financier du Trésorier de VLGNE approuvé lors de l'AG ordinaire de VLGNE du 20 janvier 2011.

 

Les paiements que vous avez enregistrés ont donc été faits par quelqu'un ( qui ne s'en est pas vanté ) à l'insu des membres du Conseil d'Administration de VLGNE, d'où la publication du texte du Chapitre 9 et des questions à se poser en cette circonstance.

 

Nous faire croire que la cotisation 2009 a été payée en Octobre 2010 avec la cotisation 2010 est une affirmation bizarre car les comptes de l'exercice 2009/2010 d'ENE n'ont-ils pas été arrêtés par votre trésorier lors de l'AG au printemps 2010. L'acceptation de son réglement 7 mois après la clôture de cet exercice ne poserait-il pas aussi de nouvelles questions sur la gestion des cotisations par ENE !

 

2 - La seconde partie de votre lettre qui rappelle qu'il ne peut y voir qu'un seul membre d'une association locale au sein du Conseil d'administration de la Fédération n'est pas ignorée par nous. Mais vous n'êtes pas sans savoir que votre Président au matin de l'AG et votre Trésorier ont reçu une lettre en mains propres de notre nouveau Président pour leur signaler que Denis MAZODIER ne faisait plus partie de VLGNE. Ce dont ils n'ont pas voulu tenir compte lors de l'AG. Faut-il la publier sur le blog ?

 

Denis MAZODIER, votre nouveau Président, est-il membre de quelle association locale maintenant ?

 

Ne pourrait-on pas résumer votre lettre recommandée par " Circulez ... il n'y a rien à voir ! " ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 21:45

Quel bonheur, depuis trois semaines une poule d'eau a pu nicher sur les bords de la Mare du Guichet et cinq petits sont nés.

 

Les riverains se désespéraient de ne plus retrouver au printemps les oiseaux aquatiques qui avaient depuis tant d'années investi ce lieu autrefois sauvage. Trois familles de poules d'eau, et deux couples de canards " col vert " vivaient il y a encore 3 ans avec leurs petits. Depuis 2 ans, plus rien.

 

Saluons le retour de cette poule d'eau en espérant que la végétation permettra aux canards de revenir aussi. C'est un réel plaisir pour les enfants et les adultes de voir que la nature reprend ses droits.

 

Chaque soir un héron prend possession des lieux, attiré par les nombreux poissons nés cette année. Après s'être gâvé, il reprend son vol et dipsarait jusqu'au lendemain.

 

Les crapauds, fort nombreux animent cette mare par un concert jour et nuit.

 

Soyons vigilants pour empêcher certaines personnes qui viennent leur jeter des pierres ou des branches pour les effrayer,  comme on l'a vu ces derniers jours !

 

Une véritable éducation au respect de la faune et de la flore est à développer sur notre commune pour éviter que ce comportement irresponsable se reproduise.

 

Vert-le-Grand Nature Environnement pourrait installer des panneaux pour faire prendre conscience, à ceux qui viennent passer quelques instants auprès de la Mare, de la chance que nous avons d'habiter dans un village  et qu'il faut protéger cette vie sauvage qui ne demande qu'à se perpétuer et à nous émerveiller !

 

Il faudrait faire cela avec le Conseil Général de l'Essonne qui a un service de préservation des espaces naturels sensibles ... et c'est bien le cas de cette mare du guichet. 

 

Que ceux qui voudraient nous aider à réaliser ce projet prennent contact avec nous ! 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 19:35

Nous sommes extrêmement nombreux à Vert-le-Grand à vouloir un jour ou l'autre nous débarrasser d' objets dont nous n'avons pas besoin, devenus inutiles, qui font double emploi, qui ne nous plaisent plus voire qui nous encombrent ...

 

Alors ... pourquoi ne pas le donner plutôt que de le jeter en décharge ?

 

Il suffit de poster un commentaire sur notre blog pour qu'on le publie !

 

envoyez nous votre texte et nous le publierons avec vos coordonnées :

Nom, Prénom, adresse, téléphone ou courriel.

 

Voici une première annonce :

 

Annonce n°1 du 1er Juillet 2011

Donne pierres en Meulière de toutes tailles pour confectionner mur ou bordures de jardin.

Elles sont à disposition au 39 rue des Noues à Vert-le-Grand. Servez-vous.

jy.poutiers@free.fr

 

 

 

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 14:25

La présence d'une décharge d'ordures depuis 1962 sur le territoire de Vert le Grand ainsi que celle de l'usine d'incinération d'ordures ménagères pose de multiples questions. L'une d'entre elles est de savoir si cela a une influence sur la santé des riverains de Vert-le-Grand et des communes les plus proches, Bondoufle, Courcouronnes, Lisses, Villabé, Echarcon ...

 

Malheureusement, à priori, aucune étude épidémiologique ne semble avoir été faite alors que plus de 120 communes viennent faira enfouir ou brûler leurs déchets sur l'écosite de Vert-le-Grand.

 

Pourtant, en petite enquête de voisinage a permis de découvrir que de nombreux cancers se sont déclarés ces dernières années sur la commune de Vert le Grand.

 

Roland DUBOSQ, Vice-Président de Vert-le-Grand Nature Environnement, alerté par tous les articles qui sont publiés sur internet à ce sujet,  essaye de savoir s'il y a un lien de cause à effets, car lui même souffre d'un cancer et ne s'en cache pas.

 

Les services publics, si prompts à nous imposer l'agrandissement de la décharge de Vert le Grand, et la Municipalité de Vert-le-Grand feront ils pression un jour ou l'autre pour qu'une enquête épidémiologique voit le jour dans les communes riveraines de l'Ecosite ?

 

La commune qui se prépare à donner l'autorisation de l'agrandissement de la décharge sur le Mont-Mâle en 2014 et le propiétaire privé d'un terrain où sont actuellement enfouis les déchets ne porteraient-ils pas une responsabilité écrasante si un jour,  les preuves étaient averrées, qu'il y a un rapport entre le traitement des déchets et la santé des riverains de l'écosite ?  

 

Ce sera l'occasion d'une très longue investigation qui vient de commencer, car on ne peut depuis presque 50 ans bafouer le principe de précaution, sans faire d'études extrêmement poussées, par exemple avec l'Inserm,  sur les incidences de l'écosite sur la santé des gens de tous âges qui habitent à proximité.

 

Nous ne manquerons pas de publier des liens avec des dossiers consacrés sur ce sujet, publiés sur internet

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 15:44

Notre association, qui fête cette année ses 40 ans, n'a pas été créée pour " faire semblant " de préserver notre environnement et le cadre de vie de notre village de Vert le Grand.

 

Signalons un résultat concret tout récent :

 

nous dénoncions dans notre dernière " feuille verte " la présence depuis pas mal de temps de graffitis sur un mur à l'entrée du Clos Saint Pierre.

                                                               " On vous baise ! "      et c'était signé FDP.       ( Fils de P... )

 

Et bien cette inscription injurieuse a été nettoyée. Nous ne savons pas par qui, mais le résultat est là.

 

Ce résultat concret est encourageant ... mais il reste plus de 200 tags, graffs et graffitis de toutes sortes sur notre commune de Vert-le-Grand et si rien n'est fait ils seront bientôt 300, 500 voire 1.000 !

 

Nous aimerions voir aussi du concret concernant la présence de prédateurs sur la butte du télégraphe :

 

Voici les faits :

 

Au printemps, quelqu'un d'irresponsable s'est débarrassé intégralement d'un épineux dans les bois à gauche, 10 mètres au début du chemin qui mène à la butte du télégraphe. C'est déjà quelque chose de scandaleux quand on sait qu'il y a une déchetterie à Vert le Grand, à moins de 5 minutes de cet endroit.

 

Deuxième scandale, sur cet arbre se touve un nid de chenilles processionnaires qui vont bientôt se répandre dans toute la fôrêt pour faire un carnage ... si ce n'est pas déjà fait !

 

Les élus municipaux ont-ils vu cela et ont-ils donné des instructions pour détruire ce nid, car on suppose qu'ils ne se contentent pas de faire tondre les pelouses  et d'arroser les fleurs au coeur du village ?

 

A Vert le Grand, les fleurs ne cachent-elles pas les menaces sur la forêt ?

 

Restons vigilants lors de nos promenades ...

 

si vous avez ... vous aussi ... envie de récultats concrets ... faites ici un commentaire et rejoignez nous pour interpeler les élus et prendre des initiatives que personne ne prendra à notre place ...

 

Plus nous serons nombreux et dynamiques, plus notre environnement sera préservé ! 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
30 juin 2011 4 30 /06 /juin /2011 14:22

Vert-le-Grand Nature Environnement s'est créée le 3 décembre 1971 à l'initiative d'une trentaine de Grandvertois qui ne pouvaient accepter la création et l'agrandissement de la décharge d'ordures sur la butte de Montaubert depuis 1962 !

 

Depuis 40 ans, les Responsables successifs ont interpellé l'Etat, les collectivités essonniennes, les élus locaux sur la présence de ces décharges successives sur notre commune qui est maintenant sacrifiée à cause des déchets de plus de 100 communes.

 

- La promesse que la butte de Montaubert serait rendue aux habitants de Vert le Grand en l'an 2000 a-t-elle été tenue ?

 

- Les promesses qu'en acceptant l'usine d'incinération il n'y aurait plus de décharge à Vert le Grand n'étaient-elle que des mensonges ?

 

- Les promesses que les nuisances seraient nulles voire inexistantes étaient-elles dignes de foi ? 

 

- Les promesses de compensations environnementales se sont-elles concrétisées, et par quoi  ?

 

- Les promesses de complète transparence dans la gestion des déchets reflètent-elles la réalité d'aujourd'hui lorsque le Directeur de la SEMARDEL, Marc RAJADE avoue, devant témoins, avoir donné des instructions pour interdir l'accès du Président de Vert-le-Grand Nature Environnement aux Portes ouvertes 2011 de l'Ecosite ?  

 

A Vert-Grand depuis 50 ans, on a fait toutes sortes de promesses qui n'ont jamais été tenues.

 

Cerise sur le gâteau, alors que notre association recevait une subvention de la Municipalité de Vert-le-Grand, cette année 2011, le Conseil Municipal a préféré la verser à l'Association départementale tout récemment présidée par Denis MAZODIER qui il y a encore quelques mois n'avait plus la confiance de 34  sur 37 adhérents de Vert le Grand Nature Environnement. ( à ce propos lire les 10 chapitres consacrés à la Présidence de VLGNE par Denis MAZODIER entre 2008 et 2010 )

 

De qui se moque-t-on ?

 

Tout n'est-il pas fait par la Municipalité de Vert-le-Grand pour étouffer tout contre-pouvoir sur la Commune à propos d'environnement , qui pourrait mettre en cause la  SEMARDEL qui veut encore étendre la surface de la commune consacrée à la mise en décharge ?

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0